Le Vaccin Anti-Covid19 d’AstraZenaca est Développé à l’aide de Cellules d’un Fœtus Avorté

Selon le Catholic Telegraph, certains vaccins anti-COVID-19 sont développés au moyen des lignées de cellules HEK-293 et MRC-5, que l’on retrouve dans beaucoup de vaccins et qui est dérivée de tissus d’un fœtus avorté. C’est notamment le cas du vaccin développé par l’université d’Oxford et le groupe AstraZeneca. Nous avions partagé cette nuit la publication de Montiniski, montrant la liste des composants dudit vaccin, ainsi que quelques informations pertinentes quant à la façon dont il fut développé :

Nous n’avions pas jusque-là de confirmation de cette information, mais elle semble désormais certaine.

En clair, contrairement à ce que nous craignions initialement, ce ne sont pas des cellules avortées qui se trouvent dans ce vaccin d’AstraZeneca, mais ce groupe utilise ces cellules dans son process de développement et de fabrication.

D’après les informations dont nous disposons pour le moment, il ne semble pas que les vaccins anti-COVID actuellement développés par les groupes Sanofi, Moderna et Pfizer, utilisent la lignée HEK-293 dans leurs processus de fabrication.

Au-delà de la question éthique extrêmement grave de ces vaccins fabriqués à l’aide d’une ligne cellulaire provenant d’un fœtus avorté, se pose la question de l’empressement délirant, politiquement orienté et largement spéculatif avec lequel la « course au vaccin » a été lancée au début de l’année 2020.

 

Articles recommandés

1 commentaire

  1. […] certains pays) ont été développés à partir de cellules prélevées sur des fœtus avortés. Nous avons identifié au moins un vaccin anti-COVID-19 à avoir été développé de la sorte. De plus, comme le note l’article de la FSSPX : « les médicaments les plus efficaces contre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.