François sera reçu par deux femmes « pasteurs » chez les luthériens de Suède

[Strasbourg, 29 octobre 2016] – François représente un « espoir » de réforme de la doctrine catholique sur l’homosexualité, l’ordination des femmes ou le climat mais le chemin est encore long, estiment les ministres luthériennes Antje Jackelen et Eva Brunne qui accueilleront lundi le souverain pontife en Suède.

Jorge Bergoglio, pape de l'église novus ordo, reçoit "l'archevêque" luthérienne Antje Jackelen et son époux, le 5 juin 2016 au Vatican, à Rome.
Jorge Bergoglio, pape de l’église novus ordo, reçoit « l’archevêque » luthérienne Antje Jackelen et son époux, le 5 juin 2016 au Vatican, à Rome.

« Il a dit des choses et posé des actes qui ont suscité beaucoup d’espoir parmi de nombreux catholiques et aussi beaucoup de gens n’appartenant pas à l’Eglise catholique », affirme dans un entretien à l’AFP Antje Jackelen, archevêque d’Uppsala.

Pour Eva Brunne, évêque de Stockholm, François a fait souffler « un vent nouveau » lorsqu’en juillet 2013 il disait ne pas vouloir « juger » les homosexuels, des propos qui résonnent comme la promesse d’un changement de paradigme pour la première femme évêque lesbienne de Suède.

Lire la suite sur L’Obs.

Articles recommandés

1 commentaire

  1. […] Mais très certainement, sans porter le moindre jugement définitif, nous ne pouvons que nous stupéfaire de ces événements, dont celui de Nursia, cette nuit, se produit ainsi à la veille même du voyage du pape de l’église Vatican II, François, à Lund en Suède où il y célébrera les 500 ans de la révolution luthérienne qui ravagea la foi… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.