Affichage : 251 - 260 sur 284 RÉSULTATS

[Edesse] Une mosaïque du Ier siècle représentant le roi Abgar V et sa femme

Des mosaïques d’une valeur archéologique inestimable, semblant remonter au Ier siècle après Notre Seigneur Jésus-Christ, viennent d’être mises à jour dans le sud de l’actuelle Turquie dans l’antique province d’Edesse, actuellement Şanlıurfa (Ourfa). Les archéologues ont découvert cinq mosaïques illustrant le roi Abgar V (-4 avant NSJC, 50 ap. NSJC), dit aussi Bar Ma’Nu ou Abgar Oukhama (« Abgar le Noir ») accompagné de sa femme Salomé Hélène (Shalmath), fille de Mithridate. Celle-ci porte un très beau voile. Abgar fut le cinquième roi du royaume d’Osroène, qui exista de 132 avant NSJC à 244 après NSJC.

645x344-rare-1st-century-mosaic-unearthed-in-southeastern-turkey-1477585800744

Abgar V était l’un des premiers rois chrétiens de l’histoire, sinon le premier. Il aurait été converti par l’apôtre Jude Thaddée.

Sur la mosaïque, on peut y voir de fines gravures et de nombreuses inscriptions en syriaque. Un article du Daily Sabah nous apprend que les pouvoirs publics locaux œuvrent de façon active dans ces opérations archéologiques afin de renforcer l’attractivité culturelle de la province.

Source : Daily Sabah, Byzantine News

« In hoc signo vinces » : La bataille du pont Milvius et la conversion de Constantin

Il y a plus de 1700 ans, au IVe siècle après Notre Seigneur jésus Christ, la division et la guerre civile gagnaient Rome. On appela cette période de crise, les guerres civiles de la Tétrarchie. La veille du 28 octobre 312, l’empereur Constantin marchait vers le pont Milvius à Rome pour y affronter son ennemi Maxence. Sur son chemin, Constantin eut une vision : il vit un signe dans le ciel et entendit une voix divine lui parler.

Songe de Constantin et bataille du pont Milvius, illustration des Homélies de Grégoire de Nazianze, 879-882, Bibliothèque nationale de France (Ms grec 510)
Songe de Constantin et bataille du pont Milvius, illustration des Homélies de Grégoire de Nazianze, 879-882, Bibliothèque nationale de France (Ms grec 510)

La voix de Dieu lui dit : « In hoc signo vinces », c’est-à-dire, par ce signe, tu vaincras », promettant à Constantin et à ses soldats la victoire, s’ils utilisaient le signe du Christ sur leurs boucliers. Constantin et son armée obéirent au Dieu des chrétiens et vainquirent en effet les armées de Maxence sur le pont du Milvio. Ce fut le début de la conversion de Constantin au catholicisme, ce qui changea à jamais la face de l’Europe et du monde entier.

14650321_922321697899071_8328402975934837485_n

 

Par ce symbole exceptionnel, qui est une marque de vraie excellence, j’ai restauré la cité de Rome, qui fut sauvée du joug d’un tyran, comme le furent le Sénat et le peuple romain, rétablis dans leur libertés et privilèges naturels. – Constantin Ier, empereur romain.

La Vision de Constantin, 1520-1524, Jules Romain
La Vision de Constantin, 1520-1524, par Jules Romain.

Il dit que, dans l’après-midi, alors que le soleil commençait déjà à décliner, il vit de ses propres yeux le trophée d’une croix de lumière dans les cieux, au-dessus du soleil qui portait l’inscription « Par ce signe, tu vaincras ». (« In hoc signo vinces ») A cette vue, il fut frappé de stupeur de même que l’ensemble de l’armée qui l’accompagnait au cours de cette expédition et qui fut témoin du miracle. Il ajouta qu’il douta en lui-même de la signification à donner à cette apparition. Tandis qu’il continuait à s’interroger et à spéculer sur son sens, la nuit tomba brutalement. Ensuite, le Christ de Dieu lui apparut dans son sommeil avec le même signe que celui vu dans les cieux et lui ordonna de réaliser l’image de ce signe qu’il avait vu dans les cieux et de s’en servir comme image lors de tous ses engagements contre ses ennemis.
(
Eusèbe, « Vie de Constantin », 1, 27-28.)

Invasion ou châtiment ? Les enfants de la république se déchirent face aux migrants

[Saint-Louis, 24 octobre 2016] – Le démantèlement de la « jungle » de Calais a débuté aujourd’hui. Des centaines d’associatifs missionnés par le régime acheminent depuis hier des milliers de clandestins illégaux venus de toute l’Afrique et de tout l’Orient vers les campagnes françaises, où le gouvernement républicain a décidé de leur relocalisation. Le journaliste Armel Joubert des Ouches, pour Reinformation TV, a suivi ces événements dans le département de la Manche.

Ces images nous ont interpellés, comme la question migratoire qui est dans tous les esprits depuis des mois, sinon des années. Face aux associatifs de gauche ou d’extrême gauche, qui bénéficient de l’appui du régime, les citoyens qui tentent de protester contre l’immigration massive sont bien dépourvus. Bien sûr, à Calais, la situation était invivable et devenait même ingérable pour le gouvernement, surtout depuis les vagues de migrants provoquées par les guerres impériales soutenues par la république et l’Union Européenne depuis 2011. Mais dorénavant, le régime veut mettre fin à la jungle de Calais en déportant dans chaque région un certain nombre de migrants, et notamment dans les campagnes, dont les habitants commencent à se réveiller et à se mobiliser. On a vu, ces derniers mois, des conseils municipaux extrêmement houleux, où les citoyens les plus lisses se mirent à virer au rouge.

https://vimeo.com/188433382

Les images rapportées par Armel des Ouches sont très illustratives de la situation de la France, non pas depuis un an, non pas depuis 40 ans (30, 40, 50 selon l’actualisation du discours frontiste) mais bien depuis deux siècles de régimes postrévolutionnaires. L’esprit catholique français, orthodoxe et aristocratique, ne peut pas se résoudre à éprouver beaucoup de sympathie, ni pour ces militants immigrationnistes, mais qui ont au moins le mérite d’assumer leur « idéologie », et encore moins peut-être, pour ces malheureux français qu’on voit sur ces images, avancer, drapeaux tricolores à la main, scander le misérable hymne révolutionnaire.

Des migrants chrétiens d'Ethiopie érigent une église provisoire dans la jungle de Calais en octobre 2015.
Des migrants chrétiens d’Ethiopie érigent une église provisoire dans la jungle de Calais en octobre 2015.

De quoi se plaignent-ils donc, encore une fois ? Sont-ce des migrants qui ont fait la révolution française ? Sont-ce les migrants qui ont mis en place cet exécrable régime de la Ve république ? Sont-ce des migrants qui ont mis aux commandes de l’état des Mitterrand, des Chirac, des étrangers comme Sarkozy ou des mécréants pervers tels Hollande ? Qu’on ne nous dise pas d’histoires à propos de mathématique électorale, du vote des allogènes, etc. Les français méritent largement leur châtiment actuel, qui est loin de prendre fin. Ou bien, ils reversent ce régime, ou bien ils continuent à le subir, comme leurs ancêtres –de souche, nous disons bien- le subisse, le tolère, le valide, le loue, depuis des décennies et des décennies.

Populistes de droite, démagogues de gauche s'affrontent stérilement. Pendant ce temps, non seulement les migrants passent, mais surtout, les régimes criminels européens se succèdent.
Populistes de droite, démagogues de gauche s’affrontent stérilement. Pendant ce temps, non seulement les migrants passent, mais surtout, les régimes criminels européens se succèdent.

Parmi ces migrants, il y a de nombreux chrétiens, d’Irak, d’Ethiopie, de Syrie. Ils n’ont fait l’objet d’aucune attention de la part du régime, ce qui n’est pas étonnant (les chrétiens de Syrie ont connu de nombreuses vexations pour obtenir des visas par exemple). Ils n’ont connu que l’accueil de quelques rares catholiques français. Mais pour le populiste patriotard-républicain, un migrant est un migrant, peu importe qu’il soit chrétien. Il ne s’imagine pas que cette africaine voilée qui prie dans une tente à Calais, est une chrétienne d’Ethiopie. On ne peut pas lui en vouloir, du moins pas davantage qu’à son alter ego, le français de souche immigrations, que l’on retrouve également dans cette vidéo. Associatif, « militant » des droits de l’homme, antifas violents, tous aussi ignorants des causes réelles de la situation. Que les français retournent à la pure foi catholique, ou qu’ils périssent par leur propre orgueil.

Yawm Al Masihi pour Argentinat.