La hiérarchie moderniste de France finance la construction de mosquées

On apprend dans un article de La Nouvelle République que les responsables du diocèse occupé de Tours ont versé une somme d’argent indéterminée pour aider à la construction d’une nouvelle mosquée locale :

Inlassable ambassadeur d’une mosquée qu’il porte à bout de bras avec quelques fidèles membres du bureau, Salah Merabti compte essentiellement sur les fidèles tourangeaux de la communauté pour financer l’édifice. Ce qui ne l’empêche pas de remercier tous ceux qui, à l’extérieur, ont montré leur solidarité. « À Paris, j’ai rencontré le patron de Coca-Cola Algérie qui nous a offert la somme de 150.000 € pour la toiture. C’est exceptionnel. On a eu aussi des dons d’élus de la Métropole, de la communauté juive de Tours et du diocèse, pour la partie cultuelle de la mosquée. C’est réconfortant. »

On apprend également sur le site JihadWatch (tenu par le sioniste « catholique » Robert Spencer, ndlr) que l’évêque Novus Ordo Vincent Jordy a justifié sa donation par le fait que lors de la visite de Jean-Paul II à Tours en 1996, la communauté musulmane locale aurait fait un don symbolique au diocèse moderniste. Il s’agissait donc de rendre la pareille.

Un article sur Gloria TV rappelle en outre que le diocèse d’Auch a également fait un don de 5000€ à une mosquée en 2015.

Tout ceci survient alors que l’évêque Novus Ordo du diocèse occupé de Yola (Nigéria), Stephen Dami Mamza, s’est lancé dans la construction d’une mosquée pour des réfugiés musulmans.

La hiérarchie moderniste justifie ces actes au nom d’une fausse notion de charité, laquelle découle naturellement des doctrines hérétiques de Vatican 2. Or, comme nous l’enseigne Saint Pie X :

La doctrine catholique nous enseigne que le premier devoir de la charité n’est pas dans la tolérance des convictions erronées, quelque sincères qu’elles soient, ni dans l’indifférence théorique ou pratique pour l’erreur ou le vice où nous voyons plongés nos frères, mais dans le zèle pour leur amélioration intellectuelle et morale non moins que pour leur bien-être matériel. 

Ainsi, il est une chose bonne et louable de faire du bien spirituellement et matériellement à notre prochain, notamment à notre prochain non-catholique, mais ce bien ne peut pas être accompli par la tolérance des fausses religions, encore moins en aidant littéralement à conforter notre prochain dans son erreur spirituelle. Construire un centre d’accueil pour des familles pauvres est une excellente chose, mais leur construire un temple ou une mosquée pour qu’ils y pratiquent une fausse religion est inacceptable du point de vue catholique.

Pour rappel, le droit canon enseigne :

Est suspect d’hérésie celui qui spontanément et sciemment aide de quelque manière que ce soit la propagation de l’hérésie, ou communique ‘in divinis’ avec des hérétiques, contre ce qui est prescrit au canon 1258. – Code Canon 1917, Canon 2316

Ainsi, les catholiques « conciliaires », encore trompés par l’entité moderniste, auront beau être choqués du soutien de la hiérarchie Novus Ordo aux constructions de mosquées en France ou ailleurs, mais ils doivent comprendre que tout ceci découle directement des doctrines de Vatican 2, ainsi que des pratiques des pseudo-papes vis-à-vis de l’islam.

De tels actes confortent non seulement les pauvres musulmans dans leur erreur, mais causent également un grand scandale dans une France déchristianisée, en particulier dans le public de droite qui sera ainsi un peu plus poussé vers l’athéisme, voire vers le paganisme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s