Réné Gracida, un prélat conciliaire devenu sédévacantiste ?

Un article publié cette semaine sur Gloria.TV a fait sensation dans tous les milieux traditionalistes, depuis les conservateurs conciliaires jusqu’aux catholiques de constat sédévacantiste. Réné Gracida, un évêque Novus Ordo à la retraite aurait rejeté Vatican 2 et adopté la position sédévacantiste. Avant de commenter cette affaire, voici une traduction de l’article de Gloria.TV :

René Gracida, 97 ans, évêque de Corpus Christi (Texas) aujourd’hui à la retraite croit que François « n’est ni un évêque, ni un catholique, ni un pape » (Abyssum.org, 13 Janvier 2021).

 

Gracida adhère désormais ouvertement au sédévacantisme, théorie selon laquelle Pie XII (mort en 1958) aurait été le dernier pape et que l’Église serait donc morte après lui. Selon Gracida, Jean XXIII aurait mis en place une « fausse église » et lui ainsi que ses successeurs seraient des imposteurs.

 

Gracida affirme que le rite Novus Ordo de consécration épiscopale est « invalide depuis 1968 ». Cependant, il en exclut sa propre consécration qui eut lieu en Janvier 1972 et qui selon lui, n’aurait pas été réalisée dans le rite Novus Ordo bien que le rite d’ordination de Paul VI ait été introduit en Avril 1969.

 

Jadis un fervent disciple de Jean-Paul II, Gracida qualifie désormais Vatican 2 de concile « hérétique ». Il croit dans le mythe ultramontain selon lequel « le pape est le rempart de la foi catholique » and remarque de façon correcte que « personne ne pourrait sérieusement en dire autant des antipapes de l’église de Vatican 2 ».

 

Le sédévacantisme est une conséquence de l’ultramontanisme, doctrine selon laquelle le pape est un oracle vivant. Une fois qu’il devient évident que tel n’est pas le cas, l’inévitable conclusion est qu’un pape défaillant n’est pas pape du tout.

Il y a plusieurs choses à dire sur cet article. Premièrement, il y a évidemment de graves problèmes avec le ton de cet article et la façon dont l’auteur présente la position sédévacantiste. Si l’on connait les fondateurs de Gloria.TV, on ignore à ce jour qui contrôle réellement ce média et sa ligne éditoriale. Cependant, chacun sait qu’il s’agit d’un média oscillant entre conservatisme conciliaire et pseudo-traditionalisme de type indultiste, voire lefebvriste. On se souvient que ce média, il y a quelques mois, avait banni tout contenu « sédévacantiste » de sa plate-forme. De fait, on trouve dans cet article un biais anti-sédévacantiste évident, à commencer par une présentation absolument erronée de la position en question. L’article prétend que les sédévacantistes pensent que « l’Église est morte » depuis la mort du pape Pie XII. Grotesque, aucun catholique sédévacantiste ne croit cela, de toute évidence.

 

Mais pire encore, l’article affirme que croire « que le pape est le rempart de la foi catholique » est un « mythe ultramontain ». Il semble que les auteurs de cet article soient plus proches des gallicans et des vieux-catholiques, que des catholiques, car en effet, le pape, par son magistère, est littéralement le rempart de la foi catholique, comme l’enseigne le pape Pie IX :

Nous ne permettrons pas non plus qu’on porte atteinte d’une quelconque manière à la sainteté du serment par lequel Nous fûmes attachés lorsque, bien que sans mérite, Nous montâmes sur le siège suprême du prince des apôtres, qui est la citadelle et le rempart de la foi catholique. – Pie IX, Qui Nuper

De plus, utiliser le terme « ultramontain » de façon dérogatoire a toujours été le fait des ennemis de l’Église, et plus spécifiquement des anti-infaillibilistes et autres adversaires des dogmes de Vatican I, comme le notait déjà l’Encyclopédie Catholique au siècle dernier ou le pape Pie IX lui-même, dans sa lettre apostolique Dolendum Profecto.

L’article affirme enfin que « le sédévacantisme est une conséquence de l’ultramontanisme ». Prenons cela comme un compliment, car il semble effectivement que les sédévacantistes soient les derniers à avoir un minimum de respect pour la doctrine catholique, en particulier pour la théologie dogmatique et le dogme de l’infaillibilité pontificale.

Mais revenons-en à René Gracida. Né en Louisiane en 1923 dans une famille catholique d’origine française (par sa mère), il est donc un « cajun », comme on dit là-bas, ce qui nous le rend déjà sympathique. Son père était d’origine mexicaine. Gracida s’est très tôt tourné vers la vocation religieuse, étant particulièrement inspiré par les gloires des missionnaires Jésuites en Amérique, ce qui nous le rend doublement sympathique. Il fut ordonné prêtre le 23 mai 1959 à l’âge de 36 ans. En 1971, il est désigné par Paul VI pour être évêque auxiliaire Novus Ordo de Miami et fut donc consacré le 25 Janvier 1972 par Mgr. John Francis Dearden, Mgr. Coleman Carroll et Mgr. Paul Tanner, tous trois évêques validement consacrés avant la mise en place du rite Paul VI. La question demeure donc : la consécration de Gracida fut-elle réalisée dans le vrai rite catholique ou dans le rite Paul VI ? Si l’on en croit l’article de Gloria.TV, Gracida tiendrait non seulement les rites Paul VI pour invalides, mais affirmerait également que sa consécration s’est déroulée dans le rite traditionnel. Ayant parcouru le blog du père Gracida, nous n’avons rien trouvé qui puisse corroborer les affirmations que Gloria TV prête à l’intéressé.

 

 

D’ailleurs, nous n’avons rien trouvé sur son site, du moins dans les pages que nous avons parcouru, qui puisse laisser penser que le père Gracida adhère à la vraie position sédévacantiste. Au contraire, en lisant la section « I believe », il apparaît que le père Gracida soit en fait un « bénévacantiste », c’est-à-dire l’une de ces personnes qui croient que la démission de Benoit XVI est invalide et que François a été par conséquent illégitimement élu. Ceci malgré les nombreuses déclarations de Ratzinger rejetant cette thèse et ordonnant à ces personnes de reconnaître François comme pape.

C’est d’ailleurs pourquoi le site « From Rome », tenu par le bénévacantiste radical Alexis Bugnolo, a immédiatement réagi à l’article de Gloria TV afin d’en démentir les prétentions. Bugnolo est même allé jusqu’à écrire à Gracida afin de lui demander de commenter l’affaire, ce à quoi Gracida a répondu :

Je considère [l’article de Gloria TV, ndlr] comme une attaque en règle…vous et moi sommes d’accord en ce qui concerne l’invalidité de la « démission » du pape Benoit XVI et je ne suis certainement pas un sédévacantiste.

Selon Bugnolo, l’attaque de Gloria TV serait due à un grave manque de diligence (possiblement déshonnête) de la part de ce média et de l’auteur, lequel n’aurait même pas pris la peine de correctement se documenter sur les positions de Gracida. Bugnolo affirme également que la méprise peut être due au fait que Gracida, qui est fort âgé, reposte parfois des contenus, y compris sédévacantistes, qui ne reflètent pas ses opinions, mais qu’il souhaite simplement archiver pour en discuter. Bugnolo renvoie notamment à cet article, qui semble être celui pris pour cible par Gloria TV. Selon Bugnolo, Gloria TV aurait simplement voulu attaquer Gracida car ce dernier maintient fermement sa position bénévacantiste « depuis 8 ans », position combattue par les responsables de Gloria TV qui considèrent François comme un vrai pape.

Bugnolo poursuit ensuite son article en basant sa position bénévacantiste sur le « droit canon » de 1983 et en attaquant les sédévacantistes, en les traitant de non-catholiques, en prétendant que « leur fondateur » était un « pédophile » (?) et en les critiquant car ces derniers « s’arrogent le droit, en tant que simples individus, d’émettre des sentences juridiques dans l’Église ». Selon Bugnolo, « dans l’Église catholique, les hérétiques sont publiquement déclarés hors de l’Église après une réprimande, et seulement lorsqu’une autorité ordinaire ou extraordinaire intervient ». Il poursuit ensuite en se contredisant dès la phrase suivante en affirmant que « cela ne veut pas dire que les simples individus ne peuvent pas dénoncer les autres comme hérétiques ». Selon lui, « seuls les évêques, le pape et les conciles » peuvent juridiquement excommunier une personne, en l’occurrence un antipape.

Il va sans dire que Bugnolo ignore complètement les principes les plus élémentaires du droit canon, ou bien les arrange à son gout, comme le font la plupart des bénévacantistes, qui par ailleurs, brillent par leur profonde incompétence en la matière. Il suffit de citer le canon 188 du droit canon 1917 pour réfuter ces billevesées. Nous renvoyons les lecteurs anglophones aux nombreux articles que nos confrères de Novus Ordo Watch ont réalisés pour réfuter les délires des bénévacantistes. Pour le reste, il est risible de prêter crédit aux bénévacantistes, qui insistent sur le fait que François est hérétique, mais qui ne trouvent rien à redire aux Paul VI, Jean-Paul II et Benoit XVI, qui n’étaient pourtant pas moins hérétiques que lui, et amateurs de modernisme, de syncrétisme et d’autres pratiques de ce genre. De plus, ceux qui connaissent la chaîne Youtube de Bugnolo savent qu’on y trouve un mélange malheureux de bonnes idées, de bonnes intentions et de théories farfelues (qui attaquent d’ailleurs parfois l’histoire de l’Église), mais jamais rien de concret en matière de théologie dogmatique. Tout ceci est dommage, car Bugnolo a de bonnes idées sur le plan temporel (parti catholique, milice catholique, etc). Il faudrait simplement qu’il s’en tienne à cela et évite au moins de parler de sujets qu’il ne maîtrise clairement pas.

 

 

Enfin, ajoutons que les affirmations de Gloria TV selon lesquelles Gracida considérerait Vatican 2 comme hérétique et les rites Paul VI comme invalides, sont malheureusement fausses et infondées. Au contraire, dans l’une des sections de son blog, Gracida raconte avec une certaine fierté ses relations avec le « pape Paul VI ». Du reste, rien dans ses écrits ne laisse croire qu’il rejette Vatican 2 ou les rites Paul VI.

Une autre possible explication des attaques de Gloria TV peut être que Gracida fut pris en photo il y a quelques mois en compagnie de Mel Gibson. Chacun sait que le père de Mel Gibson, Hutton (décédé l’an dernier), était un fervent catholique de position sédévacantiste. Si Mel Gibson a gardé des liens avec les communautés sédévacantistes, sa position actuelle semble bien moins claire que celle de feu son père, hélas.

 

 

Depuis, Gloria TV a publié une brève pour corriger le tir (sans s’excuser) et indiquer que Gracida avait retiré le repost « sédévacantiste » de son blog.

En bref, il semble que le père Gracida soit donc encore loin, très loin de la vérité, malheureusement. Ce qui est d’autant plus regrettable, considérant son âge très avancé. Il y a peut-être plus d’espoir avec le père Vigano, plus jeune et pouvant encore potentiellement parvenir à la bonne conclusion.

Le problème avec ces individus est qu’ils ont passé toute leur vie dans l’église moderniste, à laquelle ils doivent beaucoup. On sent dans leurs discours et leurs positions qu’ils ont l’esprit complètement embrouillé et que leur formation théologique, mi-moderniste, mi-traditionnelle, est très défaillante, au point que de simples laïcs sont en mesure de leur donner quelques leçons de droit canon ou de théologie dogmatique. Profitons du carême 2021 pour prier pour ces personnes afin qu’elles parviennent enfin à comprendre exactement les graves conséquences de Vatican 2.

Une réflexion sur “Réné Gracida, un prélat conciliaire devenu sédévacantiste ?

  1. 2 remarques à ajouter:
    1/ le « presentateur » pretend aussi que l’ultramontanisme considere la Pape… comme un « oracle vivant », ce qui est faux…
    2/ Gracida a été nomme « eveque ».. par Montini….

    autre précision: notre MAi Mel gibson, est certes un homme courageux et qui a fait du Bien, notemment avec son excellent film « Passion », mais il est loin d’avoir le recul et le niveau d’etudes theologiques de son pere… il n’est donc pas, lui non plus, un « oracle vivant »…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s