Vers une interdiction de la messe en latin ? Un député MODEM le propose

Il est temps que la nouvelle opinion publique française cesse de se passionner pour les actualités américaines (et surtout pour les délires Q-Anon) et commence à regarder ce qui se passe dans notre classe politique pourrie jusqu’à la moelle. Ces derniers jours, une véritable offensive laïciste, « progressiste » et maçonnique a eu lieu.

Interdiction du port du voile chez les mineures au titre de « l’hypersexualisation »

D’abord, deux députés LREM, dont l’idiote Aurore Bergé, proposent d’interdire le port du voile chez les jeunes filles de moins de 18 ans, car ce vêtement, selon eux, serait un signe « d’hypersexualisation ». Malgré notre opposition radicale à l’islam, nous ne sommes certainement pas pour que les musulmanes renoncent au voile, mais simplement pour qu’elles se convertissent au catholicisme.

 

 

De plus, il nous semble que dans un pays sain, on interdirait plutôt aux jeunes filles les tenues outrageusement immodestes qui sont devenues la norme et qui hypersexualisent réellement, pour le coup, la gent féminine, en particulier les adolescentes, voire les pré-adolescentes. Mais dans ce monde où tout est inversé, c’est la pudeur vestimentaire qu’on veut interdire, et c’est l’immoralité qu’on veut donner en exemple. Cette proposition est d’ailleurs particulièrement hypocrite venant de la part d’une députée, Aurore Bergé, qui s’est déjà signalée pour sa grande immodestie et ses tenues de femme de mauvaise vie. Sans mentionner les scandales de mœurs qui agitent l’actuelle caste politique. Sans compter aussi les spectacles dégradants dont s’est rendu responsable le président Macron. Sans tenir compte enfin, du fait que le gouvernement actuel compte littéralement en son sein des pornocrates notoires comme Marlène Schiappa !

Jusqu’à un an ferme de prison pour les mineurs portant la croix à l’école

Ensuite, le soi-disant parti de droite « Les Républicains », par l’entregent de quelques-uns de ses députés, vient de déposer un amendement pour punir d’un an de prison maximum (vous avez bien lu) les mineurs qui se rendraient dans les écoles, collèges et lycées avec un signe religieux ostentatoire, tel qu’un voile, une kippa, une aube (comprendre une longue robe) ou encore une croix apparente. Comme toujours, captifs de cette société d’impies et de dégénérés, nous autres chrétiens continuons à payer le prix fort et à subir le laïcisme délirant de nos élites.

En effet, après avoir rendu possible l’immigration de masse depuis les années 1970, la 5e République, lorsqu’elle prétend vouloir s’en prendre à l’islam politique et à la radicalisation, s’en prend en réalité du même coup aux derniers catholiques traditionnels de France. Les conservateurs Novus Ordo hystérisés quotidiennement par le péril islamique feraient bien de se repentir d’avoir voté pendant des décennies pour la caste RPR-UMP-LR-MODEM, laquelle est tout aussi responsable que la gauche socialiste de ce point de vue.

Un député MODEM propose d’interdire la messe en latin

Enfin, en parlant de candaules soi-disant conservateurs, nous apprenons par le Salon Beige que le député MODEM Cyrille Isaac-Sibille vient de proposer un amendement au projet de loi confortant le respect des principes républicains. Or, cet amendement vise tout bonnement à imposer la langue française pour « toute activité cultuelle, culturelle ou éducative à l’écrit et à l’oral » !

APRÈS L’ARTICLE 5, insérer l’article suivant :

Le deuxième alinéa de l’article premier de la loi n° 94‑665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française est complété par une phrase ainsi rédigée : « Toute activité cultuelle, culturelle ou éducative est prioritairement dispensée à l’écrit et à l’oral en langue française. »

Selon le Salon Beige, ce député cherche ainsi à imposer la langue française dans les mosquées au titre de la « déradicalisation ». Mais en clair, si cet amendement était voté, cela signifierait que la messe catholique traditionnelle, qu’elle soit en latin, en grec ou en syriaque, serait interdite !

Cependant, nous pensons qu’un tel amendement, tout comme celui des députés LR, a peu de chances  de passer, puisque cela viserait également les communautés Juives, que l’on sait intouchables.

Pour revenir à Cyrille Isaac-Sibille, un ami lecteur, Joinville, nous signale la chose suivante :

Ardent défenseur de la limitation à 80km/h, il est contrôlé à 86km/h à Sainte-Foy-Lès-Lyon sur une zone limitée à 50km/h le 11 juin 2020 sans pouvoir présenter les originaux de son permis de conduire, du certificat d’immatriculation et du certificat d’assurance. Il se montra très peu coopératif en tentant d’utiliser son statut de parlementaire pour se sortir de ce faux-pas et, furieux, repart en menaçant les policiers d’un rapport.

En bref, une canaille ripoublicaine de plus.

2 réflexions sur “Vers une interdiction de la messe en latin ? Un député MODEM le propose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s