Dealers et Toxicos n’ont pas d’attestations, déplore le préfet des Bouches-du-Rhône

Alors que des rapports confidentiels des services de renseignements de la Police Judiciaire indiquent une explosion du trafic de cocaïne et de marijuana en France en ce moment même, le préfet des Bouches-du-Rhône, Emmanuel Barbe, a indiqué sur BFM TV s’être rendu sur des points de deal et y avoir déploré que ni les dealers, ni leurs clients, n’avaient d’attestations de sortie sur eux.

Dernièrement, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin semblait plus préoccupé par les rassemblements de catholiques devant les églises fermées sous prétexte de COVID-19, que par la criminalité galopante dans le pays. Il faut dire que sont bien naifs, ceux qui s’imaginent que ce régime compte sérieusement s’occuper d’un problème qu’il a lui-même laisser s’aggraver, pour son propre profit.

Pendant ce temps, trafiquants et petites frappes continuent de s’amuser aux dépends de la police et des habitants dans la banlieue parisienne. Depuis cinq jours, de nombreux incidents d’ampleur considérable ont été signalés notamment à Argenteuil, mais également à Colombes.

Protégés par une magistrature dominée par de jeunes bourgeoises féministes, ainsi que par une 5e République qui a plus ou moins volontairement laissé croître le trafic de drogue dans les banlieues depuis les années 1970, les racailles savent qu’ils ne craignent rien, ou presque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s