Pologne : Tentative de déstabilisation Sorosienne en cours ?

Depuis la décision de la Cour Suprême polonaise de durcir les lois anti-avortement dans le pays afin de mieux protéger les vies à naître, une déferlante gauchiste et LGBT s’est abattue dans les rues des grandes villes. Déferlante copieusement soutenue et relayée par la presse mainstream occidentale.

Dimanche dernier, plusieurs manifestants pro avortement ont tenté de pénétrer dans des églises en plein culte.

 

Mais très rapidement, une énorme mobilisation de la jeunesse catholique s’est mise en place.

De jour comme de nuit, d’importants groupes de catholiques polonais de tous âges sont postés par dizaines devant les églises et les cathédrales.

Comme nous l’a indiqué un ami très familier de la société polonaise, l’opinion patriotique et catholique y est extrêmement majoritaire, sans commune mesure avec la situation des pays déchristianisés d’Europe occidentale, où les catholiques sont devenus une petite minorité.

Néanmoins, cet ami nous indique également qu’une partie croissante des dernières générations de jeunes polonais est très influencée par la décadence contemporaine, faute à l’ouverture vers l’Union Européenne et la pseudo culture « occidentale » actuelle.

C’est principalement cette minorité de la population polonaise qu’on a vu agir dans les premiers jours de manifestation : beaucoup de jeunes filles de type « SJW », beaucoup de jeunes hommes efféminés, le tout accompagnée de vieux idéologues de gauche.

Or, depuis deux ou trois jours, on a vu apparaître dans les manifestations en Pologne des éléments très différents, beaucoup plus violents. Selon les informations transmises par différents leaders de la jeunesse nationale catholique polonaise, ces éléments violents sont en bonne partie des antifas, des blackblocs et d’autres militants radicaux d’extrême gauche venus d’Allemagne.

L’une des principales meneuses des manifestations est Marta Lempart, militante polonaise féministe et pro-LGBT :

 

Il est important de savoir que le multimilliardaire George Soros a commencé à massivement financer des associations et des mouvements de protestations pro avortement dès 2017.

Pour un certain nombre d’observateurs, dont le leader national-catholique Robert Bakiewicz, l’ampleur des manifestations des derniers jours et la venue en masse de groupes d’extrémistes allemands est directement due aux officines de Soros.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s