Transgenres : L’Université de Strasbourg autorise désormais les changements de prénoms

Un article de Pokaa nous informe que l’université de Strasbourg s’enfonce toujours plus dans la décadence : « La modification de son prénom d’usage est enfin possible à l’université de Strasbourg. Un formulaire est d’ores et déjà disponible sur le site et aux secrétariats, et aucun justificatif n’est nécessaire. Une démarche simplifiée, à destination des étudiants et des étudiantes transgenres. »

En avril 2019, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a adressé une lettre aux Présidents d’universités et aux Directeurs et Chefs d’établissement d’enseignement supérieur, expliquant qu’il était possible et même recommandé de mettre en place une procédure pour le prénom d’usage à l’université.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les invertis n’auront donc aucun justificatif à fournir pour effectuer la demande auprès de l’Université :

Une fois le formulaire rempli et le changement du prénom d’usage acté, plusieurs documents seront mis à jour. Le prénom d’usage sera remplacé sur la carte étudiante, sur la liste des inscrits, la liste d’appel et d’émargement, sur les procès-verbaux et de délibération, sur l’affichage des résultats d’examens, sur les listes électorales et les listes des candidats, mais aussi dans l’adresse électronique universitaire de l’étudiant concerné. 

Selon Pokaa, cette pathétique régression est le fruit d’un travail de collaboration entre « l’amicale radicale des cafés trans de Strasbourg » et la Mission égalité-parité de l’université.

Au stade où nous sommes rendus, on pourrait se dire qu’il n’y a là rien de si surprenant, étant donné l’état lamentable de la société française.

Néanmoins, il est utile d’apprendre que l’actuel président de l’université de Strasbourg est Michel Deneken, « prêtre » et « théologien » moderniste. De façon ironique, la mise en place de cette politique pro-LGBT tombe en plein scandale concernant les propos du pseudo-pape François sur les unions civiles homosexuelles. Deneken a également été le doyen de la faculté de théologie catholique entre 2001 et 2009.

Tous les étudiants catholiques qui sont passés par l’université de Strasbourg ces 10 dernières années peuvent attester du fait que Michel Deneken (qui a au moins l’élégance de ne jamais se montrer qu’en tenue civile) est un libéral notoire, et certainement pas un catholique. Cette lamentable affaire achève de le démontrer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s