[Brèves] Idaho : Le sénat vote en faveur de l’interdiction de l’avortement

Le Sénat de l’état d’Idaho a approuvé jeudi un projet de loi interdisant le meurtre de bébés à naître lors d’avortements. Ce projet de loi entrera en application dès que la Cour suprême des États-Unis autorisera les États à effectivement mettre en place ces législations. Après la belle offensive anti-IVG en Alabama, il s’agit là d’une nouvelle victoire pour la vie et d’une tendance rassurante aux Etats Unis, même si ce projet de loi n’est pas parfait.

Soutenu par le sénateur républicain Todd Lakey, le projet de loi 1385 a été adopté à 27 voix favorables contre 5 voix défavorables, rapporte l’Idaho Press.

S’il est également adopté par la Chambre, le projet de loi interdira alors les avortements une fois que la jurisprudence Roe v. Wade sera renversée. Néanmoins, des exceptions seraient autorisées pour le viol, l’inceste et les risques pour la vie de la mère, ce qui fait au moins deux exceptions inacceptables d’un point de vue catholique. Néanmoins, tous les autres avortements seraient considérés comme un crime.

La Cour suprême des États-Unis a supprimé le pouvoir des États à protéger les enfants à naître et a au contraire légalisé l’avortement sur demande pendant les neuf mois de la grossesse. La jurisprudence Roe v. Wade a fait des États-Unis l’un des sept pays au monde autorisant les avortements jusqu’à 20 semaines après la conception.

La députée d’État, la républicaine Lori Den Hartog, a déclaré : « Je conteste la notion selon laquelle la mise à mort d’un être humain constitue un soin de santé ».

Certains États américains ont déjà tenté d’interdire immédiatement les avortements ou de les restreindre fortement par le biais de lois sur le rythme cardiaque et de la législation sur la personnalité, mais ces lois sont systématiquement annulées par la cour. Lorsque les États perdent, leurs contribuables sont souvent obligés de rembourser les frais juridiques des groupes pro-avortement.

Beaucoup d’américains espèrent donc que la nouvelle Cour suprême des États-Unis à majorité « conservatrice » envisagera enfin de renverser la jurisprudence Roe. La semaine dernière, la Haute Cour a entendu une affaire d’avortement en Louisiane qui devrait déterminer les vrais positionnements idéologiques et moraux des juges. La décision est attendue en juin.

L’avortement ne deviendra pas immédiatement illégal lorsque la Cour suprême des États-Unis annulera la jurisprudence Roe v.Wade. Le pouvoir de protéger les enfants à naître ou au contraire, de maintenir les avortements légaux, reviendra alors aux États.

Certains États ont déjà une législation en place pour interdire les avortements lorsque cela se produira. L’Ohio et l’Utah envisagent un projet de loi similaire ce printemps. En 2019, le Tennessee, l’Arkansas, le Kentucky et le Missouri ont également adopté des lois qui interdiront les avortements une fois que la jurisprudence Roe v.Wade sera renversée.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s