[Sede Vacante] Objection n°21 : Les « sédévacantistes » sont un obstacle au vrai mouvement de résistance contre Vatican 2

Objection n°21 : Vous, les sédévacantistes, en affirmant que les « papes » de Vatican 2 ne sont pas de vrais papes et qu’ils ne sont pas à la tête de l’Eglise catholique, vous mettez en échec le mouvement de résistance à ces « papes ».

Réponse à l’objection : Faux, stupide et absurde. En premier lieu, les « sédévacantistes » furent les premiers à publiquement dénoncer les hérésies de Vatican 2 et la révolution liturgique, longtemps avant que Mgr. Lefebvre ne forme la FSSPX, longtemps avant que les principaux acteurs des diverses factions « traditionalistes » actuelles ne se forment. Ensuite, si les « papes » de Vatican 2 sont de vrais papes, alors il n’y a absolument aucune raison de leur résister sur des matières de doctrine, de liturgie ou de discipline. Au contraire, les « sédévacantistes » sont les seuls catholiques à authentiquement résister à la secte moderniste en identifiant clairement les « papes » de Vatican 2 comme des hérétiques publics et pertinaces, c’est-à-dire comme des faux papes, des imposteurs. Au contraire, les « traditionnalistes » qui disent s’attacher à la défense de la Foi catholique tout en reconnaissant les « papes » de Vatican 2 comme les vraies autorités pastorales et enseignantes de l’Eglise, empêchent précisément toute action décisive pour la délivrance de l’Eglise. Il en va de même pour les quelques prélats, « cardinaux » et « évêques » Novus Ordo tels Raymond Burke, Robert Sarah ou Athanase Schneider, qui pourraient apporter un concours décisif à cette délivrance de la Religion par leur rejet définitif de la contre-église et de ses doctrines.


Preuve n°1 : Nous l’avons amplement prouvé dans les précédents points. Si les « papes » de Vatican 2 sont de vrais papes catholiques, il n’y a absolument aucune justification pour leur résister, c’est-à-dire dire résister à leurs enseignements, leur liturgie, leurs disciplines, ou de critiquer leurs déclarations et actes publics.

Comment, en effet, peut-on dire que l’on conserve, que l’on entretient la communion avec le chef visible de l’Église, lorsqu’on se borne à prendre acte de son élection, et lorsqu’on s’engage par serment à ne point reconnaître l’autorité attachée à sa primauté ? En sa qualité de chef, tous ses membres ne lui doivent-ils pas la promesse solennelle de l’obéissance canonique, seule capable de conserver l’unité dans l’Église, et d’empêcher que ce corps mystique établi par Jésus-Christ ne soit déchiré par des schismes ?Pape Pie VI, Quod Aliquantum

Tous ceux qui résistent obstinément aux Prélats légitimes de l’Eglise, spécialement au Souverain Pontife de tous, et refusent d’exécuter leurs ordres, ne reconnaissant pas leur dignité, ont toujours été reconnus comme schismatiques par l’Eglise catholique. – Pape Pie IX, Quartus Supra


Preuve n°2 : Nous l’avons amplement prouvé dans les précédents points. Si les « papes » de Vatican 2 ont enseigné, promulgué et professé publiquement l’hérésie, s’ils ont à d’innombrables occasions apostasié en participant à des rites impies, mécréants, idolâtres et tout simplement non catholiques, alors il faut nécessairement conclure que ces individus ne sont pas catholiques, et qu’ils ne sont en aucune manière les chefs d’un corps auquel ils n’appartiennent pas.


<<< Précédent // Index // Suite >>>

3 réflexions sur “[Sede Vacante] Objection n°21 : Les « sédévacantistes » sont un obstacle au vrai mouvement de résistance contre Vatican 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s