[Apostolat] Propos des papes sur l’apostolat des laïcs et l’Action Catholique

L’apostolat chrétien est obligatoire, afin de rendre grâce à Jésus-Christ. Lorsque nous partageons avec d’autres les dons spirituels que nous recevons du trésor divin, nous accomplissons le désir du très grand Amour du Cœur de Jésus, Qui ne souhaite rien plus que d’être connu et aimé de tous, comme Il dit Lui-même dans l’Evangile : « Je suis venu mettre le feu sur la terre, et qu’est-ce que je désire, si déjà il est allumé? » De plus, par les temps présents, la nécessité exige que le clergé et le laïcat réalisent une nouvelle forme d’apostolat chrétien. C’est pourquoi Nous approuvons diligemment l’Action catholique dans la forme que vous avez décidé de lui donner : parmi ces formes d’apostolat exercé par le laïcat, il s’agit de l’une qui est le plus adaptée aux nécessités de notre temps. L’activité des prêtres de paroisses et d’autres, bien que zélée, ne suffit pas à satisfaire les grandes nécessités auxquelles doit faire face l’apostolat de nos jours. Le clergé doit donc choisir une élite du plus grand nombre possible pour qu’elle travaille à leurs côtés à soutenir partout la saine augmentation des fidèles. Une telle aide se trouvera dans les associations de l’Action catholique.

Pape Pie XI, Lettre Laetus Sane Nuntius au Congrès de l’Action Catholique en Espagne, 6 Novembre 1929

Il est de nos jours absolument nécessaire qu’un courageux laïcat s’associe de la plus étroite des façons avec les autorités ecclésiastiques, afin de leur fournir leur aide et leur soutien, dans les œuvres d’apostolat. Les besoins et les circonstances de notre temps ont étendu de plus en plus, le champ de notre apostolat. De graves défis nous attendent…Et comme des défis de plus en plus lourds et nombreux réclament un plus grand nombre de prêtres, on ne peut que déplorer le manque d’effectifs dans les rangs du clergé, car ces chiffres ne sont plus proportionnés aux besoins de notre époque. C’est pour ces raisons que l’Eglise appelle aujourd’hui le laïcat, avec une insistance particulière, à s’unir et à aider la hiérarchie, en se faisant eux-mêmes le bras droit du clergé. L’Eglise les place côte à côte, de façon à ce que chacun, selon ses moyens, puisse avec courage et enthousiasme offrir un support zélé au clergé.

Pape Pie XI, Lettre aux évêques de Lituanie, 27 décembre 1930

Pour cela, il sera très utile de leur faire comprendre, car beaucoup de croyants l’ignorent, qu’en réalité, l’apostolat est l’un des devoirs inhérents à la vie chrétienne et que l’Action catholique est des mieux disposée aux besoins de notre temps. Les Sacrements du baptême et de la confirmation imposent, entre autres obligations, celle de l’apostolat, c’est-à-dire l’aide spirituelle due au prochain. En vérité, c’est par la Confirmation qu’on devient un soldat du Christ. Certes, qui ignore qu’un soldat ait à faire face à la fatigue et à la lutte, non seulement pour lui-même mais aussi pour les autres ? Un membre doit en aider un autre, que personne ne reste indifférent : chacun recoit et chacun doit donner à son tour. Lorsque les fidèles auront pleinement compris et pondéré cette basique vérité de la Foi, nous ne doutons pas qu’un esprit renouvelé étreindra leurs cœurs, et produira une intense activité. On ne peut concevoir la vie sans activité, puisque l’activité est non seulement la manifestation de la vie, mais aussi sa mesure et le principe de sa croissance. »

Pape Pie XI, Lettre Ex Officiosis litteris au cardinal Cerejeira, Patriarche de Lisbonne, 10 Novembre 1933.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s