La réémigration selon le pape Léon X

Tous les faux chrétiens et ceux avec de mauvais sentiments envers la foi, quelle que soit leur race ou nation qu’ils soient, ainsi que les hérétiques et ceux souillés avec une certaine souillure de l’hérésie, ou judaïsants, doivent être totalement exclus de la société des fidèles du Christ et expulsés de n’importe quelle position, en particulier de la curie romaine, et punis d’une peine adéquate.

Pape Léon X, cinquième concile de Latran, Session 9

Expulsion des hérétiques cathares de Carcasonne en 1209. Dès 1119, le pape Calixte II condamne l’hérésie cathare. Après avoir essayé de nombreuses solutions de paix, envoyé de nombreux évangélisateurs comme Saint Dominique de Guzman ou Guy des Vaux de Cernay, le pape Innocent III au début du XIIIe siècle n’a plus d’autre choix que de déclarer la croisade contre les sectaires et d’ouvrir le premier concile de Latran en Novembre 1215. Il est intéressant de voir que la déclaration de Léon X ci-dessus, trois siècles plus tard,  en 1517, au Ve concile de Latran témoignait d’une situation analogue d’invasion hérétique de la chrétienté, à savoir la révolution protestante qui fut puissamment condamnée par le même Pape.

 

Une réflexion sur “La réémigration selon le pape Léon X

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s